SENEGAL Africa Energy Intelligence n° 444 du 24/07/2002

Fin de partie pour la Senelec

Malgré les pressions de la Banque mondiale, les difficultés financières de Vivendi et d'AES ont eu raison de la privatisation de la société nationale.

333 mots/5,20 EUR

L'accès à cet article est réservé
aux abonnés et aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Vous êtes un nouveau lecteur ?
Pourquoi créer un compte ?
  • Lire les articles gratuits
  • Télécharger une édition gratuite
  • Créer des veilles par e-mail
  • Recevoir les newsletters
  • Accéder à des documents exclusifs

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt.