Le président gabonais a donné carte blanche à son ancien conseiller pour remettre à flot une société en convalescence.