Si les Etats-Unis continuent à représenter le cœur des activités du groupe texan, l'Afrique s'impose de plus en plus comme une future machine à cash.