Alors qu'une discrète société chinoise semble vouloir racheter la junior, son actionnaire à 56% Toscafund hésite à vendre.