CAMEROUN La Lettre du Continent n° 546 du 31/07/2008

Les influents du palais d'Etoudi

Le président Paul Biya n'aime pas trop changer de "têtes" dans son premier cercle. Cela ne l'empêche pas de jouer au yoyo avec ses chouchous.

271 mots/5,20 EUR

L'accès à cet article est réservé
aux abonnés et aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Vous êtes un nouveau lecteur ?
Pourquoi créer un compte ?
  • Lire les articles gratuits
  • Télécharger une édition gratuite
  • Créer des veilles par e-mail
  • Recevoir les newsletters
  • Accéder à des documents exclusifs

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt.