Après que les prières dans les rues du pays ont été interdites par arrêté ministériel, le chef de l'Etat béninois a reçu les imams au Palais présidentiel le 4 février.