Voulant jouer une politique d’apaisement, le nouveau ministre des affaires étrangères procède au retour en grâce des diplomates de l’ex-président ivoirien.