Après le refus de l'Etat ivoirien de transiger, ce litige a été évoqué lors d'une première séance à Paris.