LIBYE Edition du 24/12/2020

Le renseignement à Benghazi, l'économie en visioconférence : Rome a deux fers au feu dans le conflit

Le premier ministre italien Giuseppe Conte (à gauche), avec le maréchal Haftar.
Le premier ministre italien Giuseppe Conte (à gauche), avec le maréchal Haftar. ©FILIPPO ATTILI/EPA/MAXPPP
L'Italie œuvre à un rapprochement entre le maréchal Haftar et Ahmed Miitig. Une offensive diplomatique mais aussi économique, lancée en parallèle de la libération des pêcheurs italiens détenus par l'homme fort de l'Est, alors que tous les acteurs attendent de connaître le positionnement de la future administration Biden. [...] (461 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (6 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
Sur le même sujet

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus