La BEI veut faire payer Aquamas

La société suisse LVH appartenant à la famille Baud va devoir remplir son rôle de garante des dettes de sa filiale malgache, Aquamas. L'ardoise est lourde : 15 millions €. [...] (477 mots)
Edition du 21/03/2009 Lecture 2 minutes

Retrouvez cet article dans :

Cet article est gratuit
Connectez-vous ou créez un compte pour lire la suite

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !