Farmajo veut enterrer l'Amisom, par tous les moyens

Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo.
Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo. © STR/EFE/Newscom/MaxPPP
L'expulsion la semaine dernière du numéro 2 de l'Amisom est un symptôme de la lutte d'influence qui se joue, entre l'Union africaine et le gouvernement somalien, sur l'avenir de la mission de maintien de la paix. [...] (385 mots)
Edition du 10/11/2021 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !