Malgré l'activisme de l'ancien commissaire paix et sécurité de l'Union africaine, Smaïl Chergui, le projet d'une force panafricaine de 3 000 hommes devrait être abandonné par son successeur Bankole Adeoye. Cependant, ce dernier ne renonce pas à l'idée de faire jouer un rôle central à l'UA au Sahel, alors que la France doit annoncer un retrait "conséquent" de ses militaires cet été. [...] (521 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !