Terres rares : l'ombre de Washington aidera-t-elle Rainbow Rare Earths face à Gitega ?

La production est stoppée sur la mine de Gakara.
La production est stoppée sur la mine de Gakara. © Rainbow Rare Earths
Alors que le Burundi veut se positionner comme fournisseur de terres rares alternatif à la Chine pour les pays occidentaux, en premier lieu pour les Etats-Unis, la société Rainbow Rare Earths souligne la présence indirecte du gouvernement américain dans son capital. Les activités sur sa mine de terres rares de Gakara sont toujours suspendues à la suite d'une décision des autorités burundaises. [...] (462 mots)
Edition du 09/11/2021 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !