Le putsch va-t-il relancer les affaires judiciaires du secteur minier ?

La mine d'or de Taparko-Bouroum dans le nord du Burkina Faso.
La mine d'or de Taparko-Bouroum dans le nord du Burkina Faso. © Katrina Manson/Reuters
A la faveur du coup d'Etat qui a renversé Roch Marc Christian Kaboré, le procureur du Burkina Faso, Harouna Yoda, veut déterrer l'affaire dite du "charbon fin" d'Essakane, impliquant le producteur d'or canadien Iamgold. Il a aussi fait passer un message à la nouvelle présidence sur la nécessité d'allouer des fonds à la justice du pays pour qu'elle puisse fonctionner correctement. [...] (394 mots)
Edition du 28/02/2022 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !