CONGO-B La Lettre du Continent n° 744 du 04/01/2017

"Kiki" fait main basse sur les contrats internationaux !

Si Jean-Jacques Bouya reste incontournable sur la gestion des contrats chinois, le fils du président congolais se positionne pour défendre les intérêts russes, turcs et brésiliens, très actifs dans le pays.

282 mots/5,20 EUR

L'accès à cet article est réservé
aux abonnés et aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Vous êtes un nouveau lecteur ?
Pourquoi créer un compte ?
  • Lire les articles gratuits
  • Télécharger une édition gratuite
  • Créer des veilles par e-mail
  • Recevoir les newsletters
  • Accéder à des documents exclusifs

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt.