Le jeu de chaises musicales des fonds souverains libyens.
Alors que les gouvernements rivaux de Tripoli et Tobrouk négocient âprement la formation d'un gouvernement d'union nationale, deux réseaux sont en guerre pour prendre le contrôle de la Libyan Investment Authority (LIA). Le premier, soutenu par Tobrouk, est mené par les anciens lieutenants d'Aref Ali Nayed au sein de la Libyan Stabilisation Team, créée après la révolution. Mais il fait face à une contre-offensive conduite par le duo de vétérans de la Banque centrale libyenne (BCL), Abdulmagid Breish et Al-Seddik Omar al-Kabir, avec l'appui de Tripoli. Découvrir les réseaux d'Aref Ali Nayed, Faysel Gergab, Hassan Bouhadi, Al-Seddik Omar al-Kabir et Abdulmagid Breish.