feuilleton
Afrique australe : le difficile renoncement au charbon
La centrale électrique au charbon de Duvha, appartenant à la compagnie d'électricité publique Eskom, à Emalahleni, dans la province de Mpumalanga, en Afrique du Sud, le 3 juin 2021. © Siphiwe Sibeko/Reuters
AFRIQUE AUSTRALE

Afrique australe : le difficile renoncement au charbon

Malgré les protestations des environnementalistes et la pression des pays occidentaux, qui subventionnent à coups de milliards de dollars des plans pour accélérer la sortie du charbon, l'Afrique australe - et surtout l'Afrique du Sud - reste extrêmement dépendante de ses mines. Le mastodonte public Eskom, confronté à une profonde crise depuis des années, tente bien d'amorcer timidement le virage de la diversification. Mais la tâche est titanesque, dans un pays où les syndicats du secteur jouissent d'une influence sans pareille au sein de l'appareil d'Etat. Les Etats voisins l'ont bien compris, et lancent tous azimuts de nouveaux projets pour alimenter les centrales du géant régional.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa.
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa. © Sumaya Hisham/Reuters

Fin du charbon : Cyril Ramaphosa entre le marteau de la COP26 et l'enclume des municipales 

Le chef de l'Etat Cyril Ramaphosa et le patron de la société publique d'électricité Eskom Holdings, Andre de Ruyter, doivent jongler entre deux objectifs : trouver des fonds pour financer le plan de désengagement du charbon tout en ménageant les syndicats miniers, vivier de potentiels électeurs pour l'ANC. [...]

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !