feuilleton
Les arbitrages dans le fer acculent le gouvernement de Brazzaville
Des carottes de forage sur le site de Badondo. © Equatorial Resources

Les arbitrages dans le fer acculent le gouvernement de Brazzaville

Depuis le retrait de plusieurs permis d'exploitation de fer fin 2020 par décret du président congolais Denis Sassou Nguesso, son pays déjà fortement endetté est menacé de procédures arbitrales lui réclamant au moins une quarantaine de milliards de dollars. Tous les plaignants – les australiens Sundance Resources et Equatorial Resources, la société basée à Saint-Christophe-et-Niévès Avima Iron Ore et le britannique Midus Holdings – sont appuyés dans leurs démarches par le cabinet d'avocats Clifford Chance. Cette affaire met en exergue les relations du Congo avec la Chine, d'où viennent les capitaux du repreneur de trois des permis de fer retirés : Sangha Mining Development.

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !