Après son expropriation, la réponse judiciaire du tac au tac d'Amari Resources à Harare

Les avocats du groupe sud-africain Amari Resources ont promptement répondu à la demande de non-lieu formulée par l'Etat zimbabwéen. Harare refuse toujours de reconnaître sa défaite devant la cour suprême zambienne, qui l'oblige à indemniser le minier pour l'annulation de permis de nickel et platine. [...] (358 mots)
Edition du 05/10/2022 Lecture 2 minutes
A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !