Succession d'IOG : les sécurocrates du régime passent à l'offensive

Le président de Djibouti Ismaïl Omar Guelleh lors de l'assemblée de l'Union africaine, à Addis-Abeba le 5 février 2022.
Le président de Djibouti Ismaïl Omar Guelleh lors de l'assemblée de l'Union africaine, à Addis-Abeba le 5 février 2022. © Tiksa Negeri/Reuters
Depuis quelques semaines, la guerre des clans en vue de la succession du président Ismaïl Omar Guelleh (IOG) lors du scrutin de 2026 - voire avant cette date si son état de santé s'aggrave - s'est intensifiée. [...] (542 mots)
Edition du 24/02/2022 Lecture 3 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !