MALI MAROC Edition du 02/09/2020

A la faveur du putsch, Rabat tente de resserrer ses liens avec Bamako

Hassan Naciri, ambassadeur du Maroc au Mali, et Assimi Goita, président du CNSP, lors de leur entretien du 25 août 2020.
Hassan Naciri, ambassadeur du Maroc au Mali, et Assimi Goita, président du CNSP, lors de leur entretien du 25 août 2020. ©CNSP/Twitter
Depuis le coup d'Etat du 18 août, le Maroc opère un rapprochement stratégique avec les militaires putschistes du CNSP, une initiative qui inquiète Alger, très soucieux de maintenir son influence à Bamako. [...] (473 mots)
Cet article est gratuit
Connectez-vous ou créez un compte pour lire la suite

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus