AFRIQUE

Nations unies : l'Afrique francophone perd ses postes clés

Partie haute de la photo : le Sénégalais Mankeur Ndiaye, remplacé par la diplomate rwandaise Valentine Rugwabiza à la tête de la Minusca. Partie basse : la Guinéenne Bintou Keita (à gauche), à qui a succédé la Ghanéenne Martha Ama Akyaa Pobee au poste de sous-secrétaire général pour l'Afrique au DOP.
Partie haute de la photo : le Sénégalais Mankeur Ndiaye, remplacé par la diplomate rwandaise Valentine Rugwabiza à la tête de la Minusca. Partie basse : la Guinéenne Bintou Keita (à gauche), à qui a succédé la Ghanéenne Martha Ama Akyaa Pobee au poste de sous-secrétaire général pour l'Afrique au DOP. © UN Photo/Loey Felipe/Evan Schneider/Simon Ruf/Eskinder Debebe
Plusieurs postes stratégiques à l'ONU, historiquement acquis à des diplomates d'Afrique francophone, sont désormais courtisés par des Etats africains anglophones ou lusophones. La tête du Département des opérations de paix (DOP), occupée par le Français Jean-Pierre Lacroix et chasse gardée de Paris depuis plus de vingt ans, est elle-même convoitée par Pékin. [...] (509 mots)
Edition du 02/05/2022 Lecture 3 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !