Il renforce donc la toile d'araignée familiale tissée autour de son épouse, Kadra Mahamoud Haid, qui agit comme une sorte de vice-présidente, et de leurs deux filles (Haibado, la conseillère du chef de l'Etat, et Fatouma-Awo, la businesswoman). La première dame prépare par ailleurs en douce son fils Naguib Abdallah Kamil, né d'un premier mariage, à de hautes responsabilités politiques et aide la sœur de celui-ci, Nazli, dans ses activités commerciales. De son côté, IOG a des relations de connivence avec plusieurs de ses nombreux demi-frères actifs dans les affaires, surtout Saad Omar Guelleh, le directeur général de Port de Djibouti, dont les recettes constituent une manne financière pour le pays et la présidence. Enfin, l'un des cousins du chef de l'Etat, Djama Ali Guelleh, occupe toujours, contre vents et marées, le poste de directeur général de la société étatique Electricite de Djibouti (EDD), qui fut au début du règne d'IOG la vache à lait de son régime. Cette enquête exclusive décrypte par le menu les diverses ramifications de ce réseau familial.

5579 mots/40 EUR