Au nom de la lutte anti-corruption, l'administration fait pression sur les opérateurs économiques, au risque de les faire fuir.