Une filiale du groupe informatique CIS basé au Liban risque de fermer ses portes à la suite d'un important redressement fiscal.