feuilleton
Cacao : le cartel ouest-africain contre les traders

Cacao : le cartel ouest-africain contre les traders

En imposant de concert à l'automne 2020 un premium de 400 $ par tonne de fèves, la Côte d'Ivoire et le Ghana voulaient garantir un revenu aux fermiers producteurs de cacao. Mais les deux pays ont également déclenché une guerre ouverte avec les grands négociants agricoles, qui multiplient depuis les mesures de contournement pour éviter de payer le premium. Le bras de fer paralyse un secteur déjà fortement affecté par la pandémie de Covid-19 et accélère la mutation du négoce, incitant Ghana et Côte d'ivoire à prendre eux-mêmes en charge le négoce de leurs fèves.

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus