Pourquoi Pretoria refuse un élargissement des BRICS

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa à la Maison blanche, à Washington, le 16 septembre.
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa à la Maison blanche, à Washington, le 16 septembre. © Evelyn Hockstein/Reuters
Le 1er janvier, l'Afrique du Sud va prendre la tête du club de puissances non-occidentales où le pays figure aux côtés de l'Inde, la Chine, le Brésil et la Russie. Mais face aux nouvelles candidatures, Cyril Ramaphosa est réticent à ouvrir les portes, souhaitant rester le seul membre africain de l'alliance. [...] (469 mots)
Edition du 29/09/2022 Lecture 2 minutes
A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !