Le secrétaire général de l'ANC, Gwede Mantashe, et le président sud-africain, Cyril Ramaphosa.
Le secrétaire général de l'ANC, Gwede Mantashe, et le président sud-africain, Cyril Ramaphosa. © Kim Ludbrook/EPA/MaxPPP
Le chef de l'Etat Cyril Ramaphosa doit en grande partie sa réélection à la tête de l'African National Congress à l'ex-syndicaliste Gwede Mantashe. En guise de récompense, ce dernier voudrait rester ministre des mines et de l'énergie. Un choix cornélien pour le président sud-africain favorable à une transition énergétique verte. [...] (623 mots)
Edition du 02/01/2023 Lecture 3 minutes
A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !