Retards des barrages de Jiji et Mulembwe : constructeurs et maître d'ouvrage se renvoient la balle

Tancés par le président Evariste Ndayishimiye sur l'état d'avancement des travaux des barrages hydroélectriques de Jiji et Mulembwe, la filiale sud-africaine de CMC di Ravenna et l'égyptien Orascom renvoient la faute au maître d'ouvrage, la société publique Regideso. [...] (152 mots)
Edition du 05/04/2022
A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !