L'Événement

Les ambassades fantômes gèlent l'axe Paris/Rabat

Mohammed VI et Emmanuel Macron.
Mohammed VI et Emmanuel Macron. © pool/ABACA via Reuters Connect / Le Pictorium/Maxppp
Paris peine à trouver le bon profil pour prendre la tête de sa chancellerie diplomatique au Maroc. Un attentisme qui suscite des interrogations dans le royaume, dont l'ambassadeur en France, Mohammed Benchaaboun, a été appelé à de nouvelles fonctions à Rabat. Une latence qui hypothèque encore un peu plus une visite d'Emmanuel Macron. [...] (772 mots)
Edition du 26/10/2022 Lecture 4 minutes Paul Deutschmann, Jihâd Gillon
A lire aussi
Sur nos autres sites

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !