D'Enfidha à Radès, les chantiers portuaires de Moez Chakchouk sont en rade

Le ministre tunisien des transports Moez Chakchouk.
Le ministre tunisien des transports Moez Chakchouk. © Roman Pilipey/EPA/Newscom/MaxPPP
Le ministre des transports Moez Chakchouk peine à faire avancer le projet de port en eaux profondes d'Enfidha, évoqué depuis bientôt deux décennies. Et le don américain de 324 millions dollars, destiné à agrandir celui de Radès, est conditionné à une privatisation inacceptable aux yeux du syndicat UGTT [...] (377 mots)
Edition du 18/06/2021 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !