CANADA TUNISIE

Le patronat québécois veut encadrer la formation de la main-d'œuvre francophone

Karl Blackburn, président du Conseil du patronat du Québec, lors de la cérémonie de lancement de l'Alliance des patronats francophones à Tunis le 29 mars 2022.
Karl Blackburn, président du Conseil du patronat du Québec, lors de la cérémonie de lancement de l'Alliance des patronats francophones à Tunis le 29 mars 2022. © Karl Blackburn/Twitter
Profitant du lancement de l'Alliance des patronats francophones, la semaine dernière à Tunis, le patronat québecois tente de poser des cadres communs pour la formation des travailleurs dans tout l'espace francophone. Une telle homogénéisation faciliterait grandement les migrations de travailleurs qualifiés dont le Québec a besoin. [...] (321 mots)
Edition du 05/04/2022 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

A lire aussi
Sur nos autres sites

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !