OUGANDA Politique Edition du 21/01/2021

Battu aux élections, le vice-président de Museveni vise le poste d'ambassadeur à Pékin

Le vice-président ougandais Edward Ssekandi (à droite) en compagnie de Wang Yang, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPCC), en 2018.
Le vice-président ougandais Edward Ssekandi (à droite) en compagnie de Wang Yang, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPCC), en 2018. © Pang Xinglei/Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP
Le vice-président Edward Ssekandi est en bonne place pour représenter le président Yoweri Museveni à Pékin : sinophile, il compte parmi les nombreux caciques du National Resistance Movement qui ont perdu leur siège au Parlement et cherchent à se recycler dans la diplomatie. [...] (421 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
Sur le même sujet

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus