Cabo Delgado : face à l'expansion du terrorisme, Suluhu Hassan doit se passer de Pékin

La présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan.
La présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan. © Spencer Platt/Pool/EPA/Newscom/MaxPPP
L'armée tanzanienne craint que l'insurrection armée du nord du Mozambique s'étende sur son territoire. Pour s'y préparer et la contenir, elle est contrainte de s'adresser à de nouveaux partenaires occidentaux car Pékin, son principal allié et fournisseur, n'a pas fait du contre-terrorisme son cheval de bataille. [...] (530 mots)
Edition du 20/10/2021 Lecture 3 minutes

Retrouvez cet article dans :

Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !