Le gouvernement mauricien a ouvert une négociation avec les agences publiques de développement européennes. Grandes clientes du centre offshore mauricien, elles pourraient être contraintes de le quitter après la publication de la nouvelle liste noire de l'UE sur les pays laxistes en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, sur laquelle figure Maurice. [...] (444 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !