Coopération militaire : Johnson et Kenyatta revoient le statut de la BATUK

Le président kenyan Uhuru Kenyatta (à gauche) et le premier ministre britannique Boris Johnson à la COP26 de Glasgow, le 1er novembre 2021.
Le président kenyan Uhuru Kenyatta (à gauche) et le premier ministre britannique Boris Johnson à la COP26 de Glasgow, le 1er novembre 2021. © State House Kenya/Twitter
Sous pression des élus de la région où sont stationnés les militaires britanniques, Uhuru Kenyatta exige que les soldats de la British Army Training Unit Kenya (BATUK), héritage controversé de l'époque coloniale, soient désormais soumis aux lois kenyanes. [...] (289 mots)
Edition du 09/11/2021 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

Créez gratuitement des veilles sur ces mots-clés

A lire aussi

Créez gratuitement des veilles sur ces mots-clés

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !