Moscou veut être le bouclier des pétroliers au Cabo Delgado

Déjà bien installé en Centrafrique et en Libye, Moscou veut établir une présence durable au Mozambique, qui fut pendant vingt ans un satellite soviétique. Comme à Bangui, le principal vecteur de l'influence russe est un soutien militaire aux forces locales, dans le cas présent contre l'insurrection qui secoue le Cabo Delgado depuis le 5 octobre 2017. Un arrangement qui inquiète les sociétés pétrolières occidentales présentes dans la province. [...] (1289 mots)
Edition du 09/03/2020 Lecture 6 minutes
Les présidents mozambicain et russe, Filipe Nyusi et  Vladimir Poutine, à Moscou, le 22 août 2019.
Les présidents mozambicain et russe, Filipe Nyusi et Vladimir Poutine, à Moscou, le 22 août 2019. © Reuters/Sputnik

Retrouvez cet article dans :

Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (24 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !