En perte de vitesse ces derniers mois, l'influente première dame revient dans les bonnes grâces d'Idriss Déby en imposant ses hommes au gouvernement. Analyse.