Un site de production de thé à Githunguri (Kenya).
Un site de production de thé à Githunguri (Kenya). © Thomas Mukoya/Reuters
Face à la menace de la chute des cours, Nairobi a dû trouver en un temps record de nouveaux acheteurs pour des tonnes de thé noir. Le stock, d'une valeur d'environ 3,5 millions de dollars, était initialement destiné à la Russie. [...] (750 mots)
Edition du 07/04/2022 Lecture 3 minutes
A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !