Moussa Mara, un opposant sous étroite surveillance

L'ex-premier ministre malien Moussa Mara à Kati, près de Bamako, en mai 2018.
L'ex-premier ministre malien Moussa Mara à Kati, près de Bamako, en mai 2018. © Nicolas Remene/Le Pictorium/MaxPPP
L'ex-premier ministre Moussa Mara doit se rendre dans les prochains jours à Paris afin de soigner son réseau dans l'Hexagone. Mais sa liberté de mouvement est très limitée : l'opposant doit pointer chaque semaine dans les locaux du Pôle économique et financier à Bamako. [...] (451 mots)
Edition du 24/10/2022 Lecture 2 minutes
A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !