Le président russe Vladimir Poutine (à l'arrière à droite) et son homologue zimbabwéen Emmerson Mnangagwa (à l'arrière à gauche) assistent à l'échange de documents entre Dmitry Mazepin (à l'avant à droite), président d'Uralchem, et Perence Shiri (à l'avant à gauche), ministre zimbabwéen de l'agriculture, le 15 janvier 2019 à Moscou.
Le président russe Vladimir Poutine (à l'arrière à droite) et son homologue zimbabwéen Emmerson Mnangagwa (à l'arrière à gauche) assistent à l'échange de documents entre Dmitry Mazepin (à l'avant à droite), président d'Uralchem, et Perence Shiri (à l'avant à gauche), ministre zimbabwéen de l'agriculture, le 15 janvier 2019 à Moscou. © Michael Klimentyev/Sputnik/EPA/Newscom/MaxPPP
Confrontés aux rétorsions occidentales à l'encontre de leurs actionnaires, PhosAgro, Uralchem et Eurochem vont revoir radicalement à la baisse leurs exportations en Afrique. Un net recul après une offensive africaine des Russes plutôt réussie, motivée en premier lieu par la perte, en 2014, du marché ukrainien. [...] (993 mots)
Edition du 21/03/2022 Lecture 4 minutes
Cet article est gratuit

Créez un compte pour lire la suite

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi
Sur nos autres sites

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !