Chargement en céréales d'un cargo transporteur dans le port ukrainien de Mykolaïv, en Ukraine.
Chargement en céréales d'un cargo transporteur dans le port ukrainien de Mykolaïv, en Ukraine. © Vincent Mundy/Files/Reuters
La crise entre Moscou et Kiev entraîne une diminution drastique des volumes de grains expédiés depuis les ports de la mer Noire. Craignant une offensive russe, les compagnies maritimes refusent désormais de prendre de nouveaux engagements auprès des négociants. Une situation qui affecte particulièrement Alger, qui avait misé sur cette région pour compenser l'arrêt de ses achats de blé en France, ainsi que l'Egypte, très dépendante aux approvisionnements venus de l'ex-URSS. [...] (500 mots)
Edition du 16/02/2022 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !