feuilleton
Présidentielle de 2021 : le terrain de jeu des puissances régionales

Présidentielle de 2021 : le terrain de jeu des puissances régionales

Début 2021, le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed Farmajo remettra son fauteuil en jeu, sur fond de luttes d'influence régionales. L'Ethiopie et l'Erythrée ont déjà choisi de soutenir le président sortant, dont les relations avec le Kenya continuent de se dégrader. Mogadiscio accuse Nairobi de déstabiliser l'Etat frontalier du Jubaland : en interne, Farmajo peine à imposer son autorité sur les présidents régionaux, alors qu'Al-Shabaab continue de déstabiliser un pays toujours en (re)construction. La main de la Turquie, très présente en Somalie, ou des puissances du Golfe, n'est pas loin non plus.

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus